Hardware & High-Tech

Actualité > Composants

Cartes graphiques & dégagement thermique

Jeudi 22 Janvier 2009 à 09:01 par Julien Thérin - Catégorie Composants

Dans les nombreux tests de cartes graphiques du site Hardware.fr, sont régulièrement abordés la problématique du bruit et de la consommation des différents modèles testés, en laissant cependant de côté une composante importante qui y est liée : la température. Ou plus globalement tout l'aspect thermique. Ils ont ainsi décidé de remédier à ce manque à travers une analyse complète du dégagement thermique d'un panel de cartes graphiques de référence. L'occasion d'introduire le protocole de test qui y est lié.

Thermographie infrarouge de la Radeon HD 4870 X2

Accéder au dossier.

Tags : AMD, ATI, Carte graphique, nVidia, Refroidissement, Température.

Flux RSS

3*2 =

 

 

twitter Facebook

À voir aussi

Commentaires

Posté par CYRILE le 22/01/2009 à 09:14

Le max 119 °C !!! sweat
Vaut mieux pas la prendre dans ces mains à ce moment-là wobble

Posté par GROS N@Z le 22/01/2009 à 09:26

Les cartes graphiques haut de gamme chauffent bien oui laugh

Je recommande d'ailleurs de mettre une bonne pâte thermique pour gagner quelques degrés, c'est toujours ça !

Ou bien de passer au watercooling, c'est encore mieux wink

Posté par CYRILE le 22/01/2009 à 11:10

Ils devraient faire le même test avec les cartes mères, juste par curiosité wam

Posté par GROS N@Z le 22/01/2009 à 11:31

J'ai déjà vu ce genre de tests... En général ça chauffe pas mal au niveau des MOSFETs surtout lorsqu'il n'y a pas de dissipateur ou lorsque c'est en passif.

Posté par Maxim' le 22/01/2009 à 19:44

Ces tests donnent uniquement des ordres de grandeurs. Ou bien un positionnement des zones chaudes. Mais la mesure de température n'est précise qu'en des zones données de l'image. Car les températures se calculent en fonction d'un paramètre propre à chaque matériau. Et rien que dans l'image, on voit beaucoup de matériau différents.
Donc le 102,7° n'est fidèle que si le paramètre de calcul utilisé pour l'image est celui du matériau pointé par la petite croix.

En tout cas, bravo à eux jap , rien que par principe, car c'est quelque chose que j'avais en tête, mais la caméra infrarouge, et surtout l'optique qui l'accompagne coûte aux environs de 30000€ pour du matériel professionnel (type flir) (si ma mémoire est bonne pour les €€€).

Posté par CYRILE le 23/01/2009 à 11:36

Heu... Moi je pense que la température est absolue, après les matériaux diffèrent dans leurs manières de réchauffer à cause de différentes caractéristiques entropiques et autres, mais 119°C c'est 119°C. Les degrés celcus est basé sur les déférent état de l'eau (lol je t'apprends rien, à 0°C l'eau ce transforme de l'état liquide à solide), mais on change nullement de base en mesurant la température, c'est que en relativité restreinte qu'on voit ça avec l'équation gamma (pas celle en maths, mais le 1/sqr(1-v^2/c^2)) ^^
Enfin je pense que tout ça, tu le sais jap

Posté par Maxim' le 23/01/2009 à 18:31

Oui, mais là, la caméra mesure l'intensité lumineuse des rayons infrarouges perçus. Et à partir de ça elle en déduit la température.

Cela se base sur la théorie de rayonnement électromagnétique du corps noir (qui est un corps théorique). Le corps noir dégage un rayonnement électromagnétique qui est fonction de sa température. C'est la loi de Wien. Aux températures ambiantes ordinaires (25° soit 300K), le rayonnement se situe principalement dans les infrarouges (pour le soleil dont la surface est en gros à 6000 Kelvin, on tombe dans la lumière visible).

En pratique chaque matériau à des propriétés différentes et donc différent différemment du corps noir (qui est théorique). On définit alors l'émissivité d'un matériau : rapport entre l'énergie qu'il rayonne et celle qu'un corps noir rayonnerait à la même température. Mais l'émissivité dépend de la température, de la longueur d'onde et même de la direction du rayonnement...

Pour faire simple, on se place dans le cas du corps gris. L'émissivité ne dépend que de la température.

On mesure l'intensité lumineuse du rayonnement IR (qui est en soit une image de l'énergie électromagnétique du rayonnement), avec l'émissivité on corrige entre guillemets celle ci pour se placer dans le cas du corps noir, et avec la loi de Wien, on en déduit la température de surface.

Ce que fait la caméra. Et donc pour que les mesures de températures soient justes, il faut indiquer l'émissivité du matériau pointé par la mesure.

Voilou voilou. J'en ferai bien un dossier, mais du coup c'est HS avec le thème du site ! wobble

Posté par CYRILE le 24/01/2009 à 09:43

Non je trouve pas ça hs, c'est intéressant en effet, mais j'avais pas pensé à ça.
Mais est-ce qu'on sait la différence d'émissivité entre 2 semi-conducteurs est si grand que ça ?

Posté par pikwiik le 26/01/2009 à 11:12

Flir commercialise de nouvelles caméras thermiques : si elle sont plutot inacessible pour le public, c'est un investissement accessible pour une entreprise : à partir de 2500E HT. vous pouvez me contacter pour + d'infos

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir écrire un commentaire.

Connectez-vous ou Enregistrez-vous !

 

Copyright © 2002-2020 ADNPC.net & Avadeo - Propriété de leurs auteurs respectifs - Page générée en 0,058s (13) - 17 connectés dont 0 membre

Recherches - Commentaires - Newsletter - Plan du site - A propos - Mentions légales - Contact

Actualité informatique - DLL