Fabriquer sa borne d'arcade

Guide publié le Mercredi 18 Janvier 2006 par Nicolas Morival dans la catégorie Divers. Section Articles. Tags : Borne arcade, Émulation, Home-made, Jeux vidéos.

 

Introduction

Ah les bornes d’arcades ! Qui n’a pas le souvenir d’avoir dépensé quelques pièces dans ces machines de jeu formidables ! Selon votre age, vous vous souviendrez certainement de jeux légendaires comme PacMan, Galaxian, Bomberman, Metal Slug, R-Type, The Kings of fighters, 1942, Bubble Bobble, et bien d’autres...

Aujourd’hui, avec un ordinateur, et l’aide d’un émulateur, il vous est possible de faire revivre presque l’intégralité des jeux d’arcade existants. Toutefois, si vous vous contentez de votre clavier, il vous sera difficile de ressentir cette adrénaline qui vous envahissait lorsque vous jouiez sur une vraie borne. Et pour cause, un clavier n’a vraiment rien à voir avec un panneau de contrôle de borne d’arcade. C’est pourquoi aujourd’hui, je vous propose un guide pour réaliser vous-même votre joystick d’arcade.

L’émulation

Mais tout d’abord « un émulateur c’est quoi ?

Pour rester simple, un émulateur est un programme qui reproduit le fonctionnement complet d’une machine, sur une autre machine. Les contraintes techniques font que la machine qui émule doit obligatoirement être plus puissante (2 ou 3 fois +) que la machine émulée.

En pratique ça donne quoi ?

En pratique, la machine originale est la borne d’arcade, et la machine qui émule c’est votre PC. Sachez que n’importe quel PC peut faire tourner 90% des jeux d’arcades existants, même si ce n’est qu’un vieux pentium II ! En effet, bon nombre de bornes d’arcades se contentent d’un processeur central à 2 ou 3Mhz !
Par conséquent, pas besoin d’un PC de course pour l’émulation ! Oubliez d’ailleurs l’idée qu’il faut une bonne carte graphique, car les logiciels émulateurs ne l’utilisent que pour les filtrages (amélioration de l’image d’origine).

Pour résumer, avec un PC tout simple et un émulateur, vous pouvez recréer la quasi-totalité des bornes d’arcades existantes ! Mais bon, c’est bien beau de parler d’émulateurs, mais un émulateur seul, ça ne sert à rien du tout ! Si vous vous contentez de l’émulateur seul, la seule chose que vous pourriez faire, c’est émuler une borne d’arcade, qui n’aurait pas la moindre cartouche de jeu dedans ! C’est pourquoi il vous faut aussi une ROM ! Une ROM est une copie de la mémoire d’une borne d’arcade. C’est en quelque sorte l’ISO de votre jeu d’arcade.

Comment trouver un émulateur et des ROMs ?

Si un petit passage sur Google vous donnerait tout ce que vous chercher, les sites de qualité relatifs à l’émulation ne sont pas si nombreux que ça. C’est pourquoi, je vous conseille d’aller faire un tour sur Planet Emulation vous y trouverez des ROMs, des émulateurs, et plein d’infos.

Si il y a bien un problème qui revient souvent lorsque l’on parle d’émulation, c’est bien la légalité. En théorie, vous n’avez pas le droit d’émuler un jeu si vous ne possédez pas l’original dans sa version originelle. En gros, cela signifie que si vous n’avez pas la borne d’arcade chez vous, vous n’avez pas le droit d’émuler cette dernière. Mais en pratique, on tolère l’émulation si le jeu émulé est considéré comme n’ayant plus d’avenir commercial (abandonware), ou si il est dans le domaine public (plus de 25 ans, ou accord de l’éditeur). En effet, on voit mal quelqu’un venir vous reprocher d’avoir téléchargé PONG alors que vous n’avez pas la machine d’origine ! Mais bon, restez vigilants, et évitez de trop abuser su système.

Bon, je vous ai assez embêté sur le principe. Si vous voulez en savoir plus, il y a plein de sites très bien fait sur l’émulation et son histoire !

Préparation

1) Planifier un peu ses idées

On ne part pas dans l’idée de se faire un joystick d’arcade tête baissée, ça demande un minimum de préparation. Tout d’abord, cherchez un peu quels types de jeux vous voulez émuler, et quel type de joystick d’arcade vous voulez obtenir. Vos besoins ne seront pas les mêmes si vous voulez jouer à Pong, ou à Street fighter. Si vous voulez rester polyvalents, il vous faudra un joystick accompagné de 6 boutons + 2 pour simuler l’apport de crédit et pour démarrer la partie (bouton start).

2) Trouvez un peu d’inspiration

Allez faire un tour chez votre pote Google, et cherchez un peu ce qui se fait ! Voici quelques images qui m’ont bien inspirées.

Ces images vous ont inspirées ? Alors passons à la suite !

3) Chercher ce qui se fait en matériel

Les boutiques vous proposant du matériel de borne d’arcade ne courent pas les rues ! Je n’en connaît que 2 qui livrent en France : Arcade Shop (site allemand disponible en anglais où les commandes sont faciles pour la France) et Happ (site anglais aux tarifs interessants).

Oubliez tout de suite l’idée de trouver du matériel neuf directement en France, c’est quasiment impossible !

4) Sélectionner le matériel

Personnellement j’ai choisi de commander chez Happ, ils sont réputés pour leur sérieux, et lorsque j’ai commandé, les vendeurs ont répondus à mes questions rapidement. De plus, bien que la boutique soit en Angleterre, le colis est très vite arrivé (1 semaine et demi). L’autre avantage, c’est qu’ils ont de très bons prix, et du matériel réputé solide, et pour cause, c’est le matériel que l’on trouve dans les vraies bornes d’arcade.

Happ vous propose 3 types de joysticks standards : le happ super, le happ competition, et le happ ultimate. Le perfect 360 est un joystick un peu spécial qui nécessite un contrôleur très particulier (et cher) pour fonctionner. Vous trouverez des tests et des comparatifs de ces joysticks sur le site RetroBlast. Contrairement à ce qu’on pourrait penser le happ ultimate n’est pas le meilleur et les happs super et competition s’équivalent. Personnellement j’ai choisi de prendre des happs super (et j’en suis très content).

Pour les boutons plusieurs types s’offrent à vous. J’ai choisi d’en prendre avec microswitchs horizontaux pour faciliter le câblage (pushbuttons with horizontal microswitch).

Ensuite, il fait savoir que 2 types de boutons existent :
- les boutons classiques, concaves (en creux) : ce sont eux que j’ai choisi, ils sont très polyvalents et utilisés dans la plupart des cas. Ils ont une course moyenne c'est-à-dire un enfoncement moyen.
- les boutons « de combat », convexes (en bosse) : ils sont mieux adaptés aux jeux de "baston". Ils ont une course assez restreinte, mais leur forme très plate permet de glisser d’un bouton à l’autre.

Au final, voici les pièces que j’ai choisi :

Un assortiment de boutons concaves colorés avec microswitchs horizontaux, 1 bouton Start 1 joueur, un bouton Start 2 joueurs et 2 super joysticks.

58-9100-L LONG HORZ PB RED W/.187 MS & NUT Qté : 2
58-9122-L LONG HORZ PB BLUE W/.187 MS & NUT Qté : 2
58-9133-L LONG HORZ PB GREEN W/.187 MS & NUT Qté : 2
58-9144-L LONG HORZ PB PURPLE W/.187 MS & NUT Qté : 2
58-9155-L LONG HORZ PB YELLOW W/.187 MS & NUT Qté : 2
58-9166-L LONG HORZ PB BLACK W/.187 MS & NUT Qté : 2
58-9177-L LONG HORZ PB ORANGE W/.187 MS & NUT Qté : 2
58-9111-L 1PLYHORZ PB WT WITH MS & NUT 1 PLYR Qté : 1
58-9111-L 2PLYHORZ PB WT W/MS & NUT 2 PLYR Qté : 1
50-6084-00SUPER JOYSTICK,4&8 WAY BRACKET Qté : 2

Pour passer commande, relevez les références des articles comme ci-dessus, puis envoyez un mail à Suzo (Suzo et Happ sont associés et c’est Suzo qui s’occupe des commandes pour la France), en demandant en anglais le prix total avec les frais de ports pour la France. Les frais de ports s’élèvent à une quinzaine d’euro d’après mes souvenirs, et vous serez livrés dans les 2 semaines.

Passons à la pratique !

En attendant que le matériel arrive, vous pouvez patienter en faisant les plans de votre futur joystick. Toutes les dimensions des joysticks et boutons se trouvent sur le site de Happ.

Ensuite, une fois votre commande reçue, faites des essais dans du carton, pour voir si la disposition des touches vous convient.

Même le carton de chez Suzo est précieux ;)

Vous avez trouvé la disposition idéale ? Alors rendez vous dans votre magasin de bricolage favori, et demandez du médium en épaisseur 19mm (3/4 de pouce). Les joysticks sont prévus pour êtres encastrés dans ce type de bois. Ma planche supérieure a des dimensions de 250*600mm et les côtés ont une hauteur de 150mm. Profitez en pour acheter de la peinture en bombe (prévoyez un grand format si vous faites un joystick pour 2 joueurs), des vis à bois, ainsi que des boulons de Ø5mm adaptés a votre joystick

De retour chez vous, avec tout votre matos réuni, vous ressentirez l’adrénaline du bricoleur monter, mais il faudra vous calmer un peu si vous ne voulez pas faire des gaffes qui gâcherait tout le travail ;) Reprenez donc votre calme et tracez tranquillement l’emplacement des trous sur votre joystick. Ensuite, prenez un petit foret afin de percer un avant trou qui guidera la scie cloche (Ø28) (les boutons entrent à la perfection dans les trous de 28mm). Puis trouvez vous un établi stable, respirez un grand coup, et faites des trous !

Une fois tous les trous réalisés, vous ne serez pas au bout de vos peines, puisqu’il vous faudra vérifier que tout marche bien. Posez vos boutons dans tous les emplacements, et si ils ne se chevauchent pas, c’est que votre plan était bon ! Vous pouvez souffler un peu !

Vous ne résisterez sûrement pas à l’envie de tester une dernière fois l’emplacement des boutons ;) (Notez que j’avais pris un petit peu d’avance sur la peinture des côtés) Si les étapes précédentes se sont bien passées, vous pouvez mettre le Champomy au frais, c’est presque gagné ;)

Passons à la pratique ! (suite)

Sortez un forêt d’1 mm de moins que le diamètre de vos vis à bois, et percez des avant trous dans vos plaques. Cela évitera d’éclater le bois. Si vous avez malgré tout un peu peur d’éclater le bois, prenez de la colle à bois, mais attention, vous ne pourrez pas jouer le temps que ça sèche !! (Je n’aurai pas résisté, c’est pourquoi j’ai pris des vis)

(La boîte est assemblée et la peinture est déjà bien ébauchée. Les commandes sont posées mais pas fixées)

Votre boîte est assemblée ? Alors direction l’extérieur, pour peindre tout ça ! Encore une fois, prenez votre temps, sinon, le résultat ne sera pas terrible. Commencez par de très fines couches, puis répétez l’opération jusqu'à obtenir un noir profond. Si vous voyez que la bombe commence à être vide, faites la finition des faces visibles en priorité. Après tout la face arrière n’a pas besoin d’être absolument parfaite. Une fois la peinture finie, il vous faudra attendre de longues (et interminables) heures de séchage…

Nous allons donc pouvoir nous atteler à la partie électronique de la chose. En effet, les pièces que vous avez reçues ne servent à rien si vous n’avez pas un circuit de communication à brancher sur le PC. Les circuits d’interface spécialisés se vendent à des prix exorbitants, nous allons donc employer une technique bien moins coûteuse, et tout aussi valable : le démontage de manette ! J’ai choisi d’acheter des manettes USB 8 boutons plug & play à 7,5€. Il est impératif de choisir une manette digitale, surtout pas d’analogique !

Le fonctionnement des manettes est très simple, ce sont des micro interrupteurs reliés à un circuit électronique. Si l’interrupteur 1 est fermé, le circuit enverra un signal à l’ordinateur indiquant que le bouton 1 est pressé. Nous allons donc remplacer les interrupteurs existants par les microswitchs qui équipent les joysticks et les boutons. Démontez la manette et observez. Sur le circuit de la manette, identifiez la masse commune (c’est la piste qui est commune a chaque interrupteur) et reliez lui un fil. Ensuite, identifiez les contacts de boutons, et soudez un fil pour chaque bouton. Personnellement, j’ai récupéré les fils d’une vieille nappe IDE, ce qui est assez pratique. Voici une image agrandie du cablage.

En noir, c’est la masse commune, en couleur, c’est la commande du bouton. L’espacement entre les pistes est d’environ 0.5mm.

L’opération est très délicate sur ces manettes récentes où les contacts sont du même type que sur les claviers. Les vieilles manettes type Microsoft sont bien mieux appropriées pour ce type d’opération. Si vous avez du mal pour une soudure, vous pouvez toujours demander un peu d’aide sur le forum, je serais ravi de vous aider ;) Puis, reliez chaque fil à un domino, pour simplifier les câblages. Ensuite, vient le moment du test; branchez votre manette au PC, et identifiez la correspondance de chaque fil, en reliant un fil de bouton au fil de masse. Notez que votre PC ne craint théoriquement rien : si vous avez fait une mauvaise soudure, la masse sera reliée en permanence à un bouton, mais c’est tout. Autrement dit, un bouton sera détecté comme toujours enclenché. Si tel est le cas, revérifiez vos soudures, et au pire, tranchez la piste incriminée au cutter. Notez la correspondance de chaque borne du domino sur un papier, ça vous aidera à relier les bons switchs aux bornes.

Une fois que cette partie délicate est faite, la peinture devrait être sèche, enlevez tous les microswitchs des boutons, puis montez les sur votre caisse en bois. Ne démontez pas les microswitchs du joystick, il vaut mieux faire la soudure sur place. Reliez une borne de tous les interrupteurs ensemble, c’est la masse commune. Séparez tout de même les masses entre les contrôles du joueur 1 et 2. Ensuite, soudez un fil sur la borne restante de chaque interrupteur. Une fois ceci fait, vous aurez un beau bordel de câbles !

Fixez le contrôleur de la manette sur votre caisse, et reliez chaque fil sur le domino (vous aurez bien entendu noté sur un papier toutes les correspondances des fils). Une fois fini, vous devriez obtenir quelque chose semblable à ceci.

Comme promis, c’est un beau bazar !

Ensuite, demandez de l’aide à quelqu’un pour monter le pommeau du joystick. Il faut l’enfoncer dans sa base pour comprimer le ressort, puis enclencher le circlips.
Attention au sens de l’actuator (pièce qui fait le contact avec les switchs), vous devez mettre la petite base vers vous, si vous le placez à l’envers, vous serez limité à 4 directions (pas de diagonales). Cela dit, en cas d’erreur, il suffit de retirer le joystick, de pivoter l’actuator, et de le remonter. Vous trouverez une vidéo du montage sur RetroBlast. Après ça, c’est fini ! Il ne reste plus qu’à tester ! Vous pourrez éventuellement coller des autocollants ou autres décorations. Voici quelques photos du bestiau une fois fini !

Sur chaque côté, j’ai placé un bouton pour mettre des crédits (il risque de s’user vite celui là :p). Il ne reste plus qu’à lancer l’émulateur, configurer la manette et jouer ! Je vous recommande tout de même MAME32, un émulateur très polyvalent, et qui marche sous Windows sans problèmes.

Copyright © 2002-2021 ADNPC.net & Avadeo - Propriété de leurs auteurs respectifs - http://www.adnpc.net