Hardware & High-Tech

Articles > Refroidissement

Comparatif de 10 kits watercooling

Comparatif publié le Jeudi 5 Octobre 2006 par Julien Thérin dans la catégorie Refroidissement. Tags : Alphacool, Cooler Master, Corsair, Danger Den, Gigabyte, Refroidissement, Thermaltake, Watercooling.

Page 1 - Introduction

Introduction

Je me rappelle l'époque où un vieux radiateur de voiture ou encore un sceau d'eau rempli de glaçons faisait office de dispositif d’évacuation de la chaleur, où un simple bloc de cuivre percé faisait office de waterblock. Ce temps où le watercooling était réservé aux bidouilleurs est désormais révolu ! Ce changement ne s'est cependant pas fait en quelques semaines... Pour les particuliers (non pour l'industrie), on a ainsi eu le droit à des waterblocks plus ou moins faits maison ("homemade") de fabrication étrangère et même française fin 2000 / début 2001.On peut citer les waterblock Noky, Soluce puis un peu plus tard les célèbres pgeo dont le Marguerite (Maze plus élaboré). En parallèle, les premiers fabricants de produits watercooling apparaissent : On peut citer Swiftech, DangerDen, Koolance, Aquacomputer, Asetek... L'année 2001 fut excellente en termes de nouveautés avec l'apparition de nombreux waterblocks, radiateurs et accessoires watercooling. C'est la course aux performances qui motive ces firmes avec une demande grandissante mais très ciblée. Le grand tournant a débuté en 2003 avec de nouveaux concurrents tels que Innovatek, AlphaCool et 1A Cooling qui ont frappé fort. De ne jours, ce sont des constructeurs polonais et chinois, principalement, qui font leur apparition avec des prix défiant toute concurrence ! La course aux performances se fait rude et certains périssent dans cette grande bataille... Ainsi, le refroidissement par eau est reconnu et ce même par les grandes firmes qui s’y mettent. Voyez l’exemple d’Apple qui utilise ce principe depuis 2004 sur le Power Mac G5 ou encore Intel qui s’essaie depuis peu à divers prototypes… Même Gigabyte, grand constructeur de cartes mères et de cartes graphiques, s'y est mit avec le 3D Galaxy ! En ces temps de reconnaissance du refroidissement par eau, nous vous proposons donc un comparatif de 10 kits watercooling.

Voici les 10 kits watercooling que nous allons tester :

- Thermaltake Bigwater 735
- Le kit Danger Den
- FPE Fischer CoolWhisper
- Thermaltake Symphony mini
- Gigabyte 3D Galaxy
- Cooler Master AQUAGATE Mini R120
- Le kit Aqua-Computer
- Alphacool Cool Answer III
- Corsair Nautilus 500
- OpenJL - ULTIM3 rev.1

Avant tout, je vais vous expliquer brièvement les avantages du watercooling par rapport au refroidissement par air. J'en vois déjà certains dire "ça coute plus cher, ça prend plus de place, etc..." :)

C'est vrai qu'un système de refroidissement par eau coûte plus cher, prend plus de place et nécessite une attention supplémentaire par rapport à un simple ventirad mais, avec l'augmentation de densité de puissance, l'aircooling commence à atteindre ses limites... Depuis ses débuts, on n'a cessé d'améliorer ses techniques avec l'apparition des ventilateurs sur les bases dissipatrices, l'arrivée de nouvelles technologies (heat pipes entre autres), puis vient l'augmentation de surface d'échange avec l'air... Passé une certaine limite, il faut un ventilateur débitant plus d'air et donc plus bruyant et c'est là qu'intervient le watercooling !

L'eau (le liquide caloporteur) d'un watercooling étant environ 1000 fois plus dense que l'air, est capable d'emmagasiner une quantité bien supérieure de chaleur, chaleur déportée vers le radiateur diposant d'une surface de contact plus élevée. Ainsi, on apporte de l'air frais à ce radiateur avec un ventilateur de plus grand diamètre (120mm dans la plupart des cas) et dans les 3/4 des cas bien plus silencieux. On y gagne ainsi en température et en silence de fonctionnement !

Du fait de cette capacité à emmagasinner plus de puissance tout en silence, il sera même plus facile d'overclocker vos composants ! Manipulation que font systématiquement certains watercooleurs ;)

Le lexique

LPDC : dit "Low PDC" (PDC signifiant Pertes De Charges) donc faibles pertes de charges. Ces circuits se caractérisent par un débit élevé, des waterblocks et un radiateur cassant peu le débit et un diamètre de tuyau important.

HPDC : dit "High PDC" donc pertes de charges élevées. C'est tout simplement le contraire du LPDC avec un faible débit, des waterblocks très restrictifs et du tuyau de plus faible diamètre.

Overclocking : Surcadençage en français, procédé consistant à faire tourner un microprocesseur à une vitesse d'horloge supérieure à celle pour laquelle il a été construit. C'est un procédé un minimum risqué car on peut dégrader et même griller le processeur concerné en cas de température de fonctionnement ou tension d'alimentation (Vcore) trop élevée.

CFM : Abréviation de Cubic Feet per Minute soit des pieds cubes par pieds carrés de surface sous une différence de pression de 0,5 pouce de colonne d'eau pendant une minute. Cette unité permet de mesurer une quantité de fluide fourni qui s'écoule par unité de temps. Pour convertir de "CFM" en "m3/min" il faut multiplier par 0.028, soit logiquement pour convertir des CFM en m3/heure : multiplier par 1.68.

0+9 =

 

 

twitter Facebook

Copyright © 2002-2018 ADNPC.net & Avadeo - Propriété de leurs auteurs respectifs - Page générée en 0,029s (9) - 11 connectés dont 0 membre

Recherches - Commentaires - Newsletter - Plan du site - A propos - Mentions légales - Contact

Actualité informatique - DLL - DLL pour Vista - Achats sur Internet