Hardware & High-Tech

Articles > Refroidissement

Corsair Nautilus 500

Test publié le Mercredi 13 Septembre 2006 par Julien Thérin dans la catégorie Refroidissement. Tags : Corsair, Refroidissement, Watercooling.

Page 1 - Introduction

Introduction

Corsair est un des leaders de la mémoire vive haut de gamme dans le monde : pour preuve, ils viennent tout juste de lancer une nouvelle gamme appelée DHX XMS2 DOMINATOR avec des modules de mémoire toujours plus performants ! On a ainsi le droit, pour la plus compétitive, à de la DDRII PC2-8888 cadencée à 1111 MHz avec des timings de 4-4-4-12-2T @ 2,4V. De plus, les barrettes utilisent un système de refroidissement nommé Dual-path Heat Xchange (DHX), un dissipateur en aluminium composé d'ailettes en contact avec les puces ainsi qu'une partie du PCB. Bref, Corsair travaille dur afin de proposer des produits innovants et performants le plus régulièrement possible, ce n'est d'ailleurs pas pour rien si la plupart des configurations sponsorisées lors de salons ou événements informatiques sont à base de barettes Corsair :)

Pour ce qui est du watercooling, la firme n’en est pas à son premier coup d’essai puisqu’ils se sont déjà essayés avec la Corsair Hydrocool 200 en partenariat avec Delphi Thermal Systems. Cette watercase qui a fait beaucoup parler d’elle avait une qualité de fabrication exemplaire et des performances dignes de ce nom, cependant le bruit engendré était considérable… A cela, s’ajoute un prix qui ne le destinait pas aux petites bourses et au final, l’avis des acheteurs devient un peu plus mitigé…

Aujourd’hui la firme retente l’expérience avec une nouvelle watercase : la Nautilus 500 dont voici les caractéristiques techniques.

Les caractéristiques du produit

Nom du kit

Nautilus

Constructeur

Corsair

Type de kit

externe (watercase)

Waterblock

Cuivre
220 g (50*50*10 mm)

Watercase

Plastique dur
24*21*10 cm, 1,6 Kg

Radiateur

Radiateur 120mm 2 passes en aluminium à 15 tubes plats

Pompe

Modèle Laing DDC
Tension de fonctionnement de 8 à 13,2V
350L/heure / 4 mH20 @ 12V
61*61*36 mm

Type de raccords

Raccords cannelés soudés au waterblock

Type de tuyau

2,40 mètres de tuyau
Souple, 9/12 mm

Sockets supportés

Intel sockets 775 / 478
AMD sockets 754 / 939 / 940

Accessoires fournis

Equerre, liquide UV, notice et fixations

Garantie

1 an

Prix

200€

 

Pour les novices qui ne connaissent pas les avantages du watercooling, je vous invite à lire notre comparatif de 8 kits watercooling paru le mois dernier.

Le lexique

LPDC : dit "Low PDC" (PDC signifiant Pertes De Charges) donc faibles pertes de charges. Ces circuits se caractérisent par un débit élevé, des waterblocks et un radiateur cassant peu le débit et un diamètre de tuyau important.

HPDC : dit "High PDC" donc pertes de charges élevées. C'est tout simplement le contraire du LPDC avec un faible débit, des waterblocks très restrictifs et du tuyau de plus faible diamètre.

Overclocking : Surcadençage en français, procédé consistant à faire tourner un microprocesseur à une vitesse d'horloge supérieure à celle pour laquelle il a été construit. C'est un procédé un minimum risqué car on peut dégrader et même griller le processeur concerné en cas de température de fonctionnement ou tension d'alimentation (Vcore) trop élevée.

CFM : Abréviation de Cubic Feet per Minute soit des pieds cubes par pieds carrés de surface sous une différence de pression de 0,5 pouce de colonne d'eau pendant une minute. Cette unité permet de mesurer une quantité de fluide fourni qui s'écoule par unité de temps. Pour convertir de "CFM" en "m3/min" il faut multiplier par 0.028, soit logiquement pour convertir des CFM en m3/heure : multiplier par 1.68.

6*7 =

 

 

twitter Facebook

Copyright © 2002-2020 ADNPC.net & Avadeo - Propriété de leurs auteurs respectifs - Page générée en 0,031s (11) - 14 connectés dont 0 membre

Recherches - Commentaires - Newsletter - Plan du site - A propos - Mentions légales - Contact

Actualité informatique - DLL