Hardware & High-Tech

Articles > Refroidissement

Réalisation d'un waterblock disque dur

Guide publié le Lundi 23 Mai 2005 par Nicolas Morival dans la catégorie Refroidissement. Tags : Disque dur, Home-made, Refroidissement, Waterblock, Watercooling.

Page 1 - Introduction et conception

Introduction

Aujourd’hui, je vous propose un guide sur la fabrication d’un waterblock disque dur, performant, peu cher, et nécessitant peu de matériel (ici vous n’aurez ni besoin de fraiseuse commande numérique, ni de perceuse à colonne, ni de rectifieuse plane).

Pourquoi un waterblock disque dur ?

Vous vous demandez peut être à quoi sert un waterblock pour disque dur ? Eh bien c’est très simple, il permet via un circuit d’eau de refroidir le disque dur sans la moindre ventilation. Bien entendu, un waterblock pour disque dur ne peut être utile que si vous possédez un watercooling dans vôtre PC, et que vôtre disque dur à besoin d’être refroidit.

Quel intérêt par rapport à un ventilateur sous volté ? L’intérêt varie selon les cas. Pour ma part, je n’avais pas la place pour caler un ventilo devant le disque, et je voulais un système parfaitement silencieux. Pour ce qui est des performances, il est clair que vous n’aurez pas beaucoup mieux avec un watercooling qu’avec un ventilo puisque vôtre disque sera presque toujours à la température de vôtre eau, soit en moyenne 30°C.
D’autre part, avoir un PC 100% watercoolé, c’est cool ;) , et un bon geek, se doit de posséder un waterblock pour tout ce qui chauffe !

Le matériel

Ce qu’il vous faut comme matière première :

- 2 brides en cuivre pour gouttières en cuivre (trouvées chez SAMSE un magasin de bricolage) 3€ la plaque, donc 6€ en tout

- Ou 2 plaques de cuivre ayant une longueur d’environ 15cm, une largeur de 2cm, et une épaisseur d’1 ou 2 mm.
- 1 mètre de tube du diamètre voulu. Ici du 10/12 mm.

- 10cm de tube 8/10 mm ainsi que 2 coudes 10/12 mm.

Le matériel nécessaire :

Une scie à métaux et/ou une mini perceuse avec un outil de découpe.

- Un coupe tube (facultatif, mais très pratique)
- Un chalumeau
- De l’étain pour faire les soudures
- De la pâte décapante
- De l’acétone
- Des chiffons
- Un peu de toile émeri avec un grain moyen
- Un tampon abrasif en inox (pour la finition)
- Une perceuse
- Un forêt de 4 mm
- Un réglet et éventuellement un pied à coulisse
- Une pince étau et une bouteille en verre
- Ou un étau fixe
- Deux mains ;)

Précautions à prendre :

Durant la fabrication, vous serez amenés à effectuer des opérations dangereuses, pour vous et/ou vôtre matériel. Ni moi, ni ADNPC.net, ne pourront êtres tenus pour responsables en cas de dégâts. C’est pourquoi, nous vous recommandons de prendre toutes les précautions nécessaires, avant de commencer.

La conception

Il faut savoir, que ce qui chauffe le plus sur un disque dur, ce n’est pas le dessus comme on pourrait le croire, mais ce sont les côtés ! Cela peut paraître étonnant, mais c’est vrai, vérifiez par vous-même si vous n’y croyez pas. Par conséquent nôtre waterblock devra ressembler à ça :

La chaleur du disque dur va être transmise sur les plaques de cuivre, puis va être évacuée par le circuit d’eau, constitué par un tube de cuivre soudé sur les plaques.

J’en vois d’ici se demander : Mais un simple tube de cuivre suffira t-il à évacuer toute la chaleur ? Il faut savoir qu’un disque dur, ce n’est pas un processeur, un disque dur consomme en moyenne 300mA en 5V et 500mA en 12V, ce qui nous donne tenez vous bien 7.5W !!!
Enorme n’est-ce pas ;) . Alors quand bien même vôtre disque dur consommerait le double, il ne va pas dissiper toute l’énergie consommée sous forme de chaleur, et donc, 10 watts de chaleur à dissiper serait un maximum !

Bon, passons maintenant aux choses sérieuses : la réalisation !

3+1 =

 

 

twitter Facebook

Copyright © 2002-2019 ADNPC.net & Avadeo - Propriété de leurs auteurs respectifs - Page générée en 0,030s (9) - 11 connectés dont 0 membre

Recherches - Commentaires - Newsletter - Plan du site - A propos - Mentions légales - Contact

Actualité informatique - DLL