Hardware & High-Tech

Articles > Refroidissement

Comparatif de 10 kits watercooling

Comparatif publié le Jeudi 5 Octobre 2006 par Julien Thérin dans la catégorie Refroidissement. Tags : Alphacool, Cooler Master, Corsair, Danger Den, Gigabyte, Refroidissement, Thermaltake, Watercooling.

Page 7 - Gigabyte 3D Galaxy

Gigabyte 3D Galaxy

Vous connaissez certainement la réputation de Gigabyte pour ses cartes mères, ses cartes graphiques ou bien ses PC portables mais qu’en est-il de son kit watercooling ? Eh oui, la firme taiwanaise se met désormais au refroidissement par eau avec le Gigabyte 3D Galaxy ce qui peut paraître surprenant. En effet, depuis quelques temps, la société s'est diversifiée en proposant des ventirads avec, entre autres, les 3D Cooler- Pro/ultra, le G-Power Cooler Pro et le 3D Rocket Cooler-Pro ou encore de très jolis boîtiers au design exemplaire comme l'Aurora 3D….. Une orientation plutôt étrange et osée étant donnée la concurrence déjà très rude. Le kit Gigabyte 3D galaxy va t-il nous surprendre ? Les 20 ans d'existence et de savoir faire de la firme sont-ils une valeur sûre ? La réponse en bas de cette page ;)

Les caractéristiques du produit

Nom du kit

3D Galaxy

Constructeur

Gigabyte

Type de kit

interne / externe

Waterblock

Base cuivre sablée / top plastique

Radiateur

A tubes plats en aluminium - 2 passes
180*120*35 mm

Pompe

Modèle DP-600 12V (6W)
400L/h et 2mH2O

Type de raccords

9/13 mm préformés

Type de tuyau

2 m de tuyau réactif aux UV

Sockets supportés

Intel 478 / 775 et AMD 939 / 940

Accessoires fournis

boîtier de contrôle, liquide, ventilateur MOSFETs, fixations, notice

Garantie

1 an

Prix

120€

Pour ce premier kit watercooling, Gigabyte nous propose un 3D Galaxy axé "novices", complet dont le prix est abordable. Il se veut simple mais efficace avec une intégration facile, de nombreux sockets supportés (Intel 478 / 775 et AMD 939 / 940) ainsi qu'une facilité d'entretien avec un système innovant au niveau du liquide caloporteur. Le kit 3D Galaxy est ainsi composé d'un radiateur jupé et ventilé, d'un waterblock muni d'un ventilateur pour MOSFETs, d'une pumpstation (bloc réservoir / pompe), de liquide caloporteur, de fixations, d'un boîtier de contrôle des ventilateurs ainsi que d'une notice le tout d'une admirable couleur bleue.

La Pumpstation

Première innovation de la part de Gigabyte avec un niveau sur le réservoir de leur pumpstation via un flotteur dont nous détaillerons le fonctionnement un peu plus loin. Cette pumpstation, de 140*75*110 mm, repose sur un bloc réservoir-pompe démontable via des vis de fixation sur la pompe, le réservoir faisant également office de chassîs. Ce réservoir, d'une capacité de 0,3L, est assez bien conçu et finit avec une séparation franche des entrée / sortie mais l'aspect "plastique" me gêne... Tout comme pour le kit Thermaltake Bigwater 735, j'aurais préféré du plexiglass bien plus robuste et agréable... Le bouchon et le raccord du réservoir sont également faits dans la masse ce qui n'est pas spécialement le mieux si l'on veut réutiliser l'ensemble dans un autre circuit. En effet, difficile d'adapter du 8/10 mm avec ces raccords de 13 mm externe si l'on a pas d'adaptateur.... Même si l'on peut chauffer le tube et forcer, il aurait été préférable d'avoir des raccords démontables par filetage / taraudage.

Chose peu courante, en dessous de ce réservoir se cache une carte électronique gérant le niveau via un flotteur et la température du liquide. Ainsi, si le niveau de liquide venait à diminuer à cause d'une fuite ou autre, une alarme et un voyant lumineux se déclencheront et votre PC s'éteindra au bout de 4 secondes. Il en sera de même si la température du liquide atteint une certaine limite !

Pour ce qui est de la pompe, c'est le modèle DP-600 auquel nous avons affaire : une pompe sous traitée par la firme taiwanaise LIU-YIH ELECTRIC CO LTD puis estampillée "Gigabyte". Ses caractéristiques sont un débit et une pression maximum atteignables de 400L/h et 2mH2O, une tension d'alimentation de 12V pour une consommation de 6Watts et un niveau sonore de 20dB ce qui est plutôt pas mal ;)

Cette DP-600 est d'assez bonne qualité mais possède le même défaut que le réservoir : soit un raccord de 13 mm externe en plastique moulé qui ne facilite pas la réutilisation de l'ensemble sans adaptateurs. Pour ce qui est de l'alimentation de la pompe, il y aura un câble avec un connecteur particulier à brancher d'un côté, un molex et deux connecteurs power sw de l'autre (détails plus bas).

Le radiateur

Le radiateur fournit nous apporte un brin de fraîcheur avec sa jupe d'un bleu céleste et son ventilateur 120mm lumineux (bleu). Eh oui, tout est déjà monté et est prêt à être hissé à l'extérieur (derrière) de votre boîtier. Cette jupe en aluminium anodisée bleue, dont le but principal est de guider le flux d'air, enveloppe le ventilateur ainsi qu'un radiateur lui aussi en aluminium. Ce radiateur à tubes plats possède des dimensions de 180*120*35 mm, des embouts de 9/13 mm qui seront, tout deux, orientés vers le bas et est caractérisé par 2 passes pour ne pas trop casser le débit. Sa faible épaisseur et ses ailettes alignées permettront d'évacuer correctement la chaleur et ce même avec un faible débit d'air : un atout considérable si vous êtes un adepte du silence...

Ce radiateur jupé et ventilé ne semble pas mauvais même si ce n'est tout de même pas à la hauteur d'un Black ICE GT Stealth : le choix de l'aluminium pour le radiateur est, cependant, discutable car moins performant et surtout sujet à un phénomène d'oxydoréduction avec le waterblock en cuivre du système. Certes, le liquide est normalement prévu pour mais c'est tout de même préférable....

Le waterblock

Passons au meilleur, le waterblock orienté faibles pertes de charges (LPDC) de la firme dont les embouts sont inclinés pour moins casser le débit. Celui-ci est composé d'une base en cuivre, d'un joint torique pour garantir l'étanchéité et d'un top en plastique le tout joint par 4 vis CHC.

Toute la base, mis à part la surface rectifiée qui sera en contact avec le processeur, est sablée tout comme le faisait souvent la firme Danger Den. Eh ce n'est à pas moins de 250 picots de diamètre que l'on a affaire avec une importante surface mouillée : picots qui ne dérrogent pas à la règle en induisant un minimum de pertes de charges.

Pour ce qui est du top, tout est moulé en plastique dont les raccords de 9/13 mm.... Gigabyte n'a pas vu ici l'évolutivité possible de mettre des raccords démontables pour pouvoir adapter l'échangeur sur un autre circuit. En même temps, usiner dans un vrai top plexi suivant un certain angle (comme c'est actuellement) coûte plus cher et demande du matériel adéquate comme un centre d'usinage 4/5 axes :-p

Le dessous, quant à lui, est surement passé à la rectifieuse mais ce n'est pas non plus passé au P2000...

Mais à quoi bon peut servir la fixation en métal du dessus ? A fixer le ventilateur lumineux fournit ! Un ventilo ? Oui, un ventilateur destiné à refroidir les MOSFETs de votre carte mère. C'est un point intéressant mais espérons que ce soit assez silencieux car c'est bien là un des premiers intérêts du watercooling...

Le montage

Pour monter tous ces éléments, Gigabyte nous mets entre les mains une notice multilingue agrémentée de photos cependant, seules les parties anglophone et japonaise le sont. La partie réservée aux français que nous sommes est complètement dépourvue de photos et n'est pas des plus explicite. Enfin bref, si vous comprenez le fonctionnement d'un système de refroidissement à eau, il n'y a rien de sorcier. Mis à part cette notice, sont fournis des bagues, le ventilateur pour MOSFETs, seulement 2 mètres de tuyau réactif aux UV, un boîtier de contrôle des ventilateurs , 600 ml de liquide caloporteur d'un bleu magnifique des accessoires de fixation, une équerre, de la pâte thermique "noname" et des câbles d'alimentation.

Première remarque, le tuyau souple 11 / 16 mm n'est pas vraiment de très bonne qualité et se plie assez facilement... A cela s'ajoute la longueur limite de 2 mètres qui suffit juste juste. Là où il reste parfois 2 mètres de tuyaux après montage chez certains constructeurs, ici il ne faut vraiment pas se tromper au risque d'aller racheter du tube au casto du coin :)

Le montage du radiateur se fait à l'extérieur sur les vis de l'alimentation via une fixation intermédiaire vissée sur la jupe. Le tout tient sans gêner les connecteurs de la carte mère mais ce n'est pas non plus très solide : il suffirait de donner un bon coup dedans pour faire de sérieux dégats. Les tuyaux sont bien évidemment à passer dans ces bagues bien pratiques avant de raccorder aux différents éléments. Pour rejoindre l'intérieur, les tuyaux et le connecteur 3 pins passe par une équerre qui fait également office de variateur de vitesse des ventilos via un potentiomètre. Sont à relier ce potentiomètre et les ventilateurs au boîtier de contrôle, le connecteur molex de la pompe et l'intermédiaire power sw entre le bouton power du boîtier et le 2 pins power sw de la carte mère afin d'avoir la gestion de la pumpstation et de ses différentes alarmes.

Le montage du waterblock CPU se fait en 2 minutes sans démontage de la carte mère ce qui est plutôt pratique. Après, il ne reste plus qu'à fixer le ventilateur sur le waterblock et à brancher le connecteur 3 pins, action optionnelle si vous êtes un fana du silence :)

C'est parti pour le remplissage avec 600 ml (ça suffit tout juste) de GBT coolant d'un magnfique bleu, caloporteur à mettre au fur et à mesure en état de fonctionnement. Surtout, si vous voulez ajouter ou changer votre liquide un jour, privilégiez un mélange liquide de refroidissement / eau déminéralisée pour éviter tout risque d'oxydoréduction. Voici une petite vidéo qui vous permettra de juger des nuisances sonores et de la touche jacky du kit :-p

Les tests

A faible ventilation, le kit Gigabyte 3D Galaxy est assez silencieux avec une nuissance sonore de 46dB mais n'a pas de quoi concurrencer les anciens du watercooling (Danger Den, Alphacool et Aqua-Computer) en termes de rapport silence / performances.

Le kit 3D Galaxy reprend le dessus avec une ventilation moyenne mais le niveau sonore augmente sensiblement : ce n'est pas silencieux (57dB) mais c'est suportable ;)

Lorsque l'on tourne le potentiomètre à fond, le kit devient très bon mais boules Quiès obligatoires, le bruit engendré est insuportable (64dB) pour travailler et je défie quiconque de dormir à côté :D

Conclusion

Gigabyte nous apporte ici sa première expérience grand public de refroidissement par eau avec un kit abordable, facile à monter, joli et performant ! De plus, il renferme des concepts innovateurs tels la génération d'alarmes avec un niveau de liquide. Ces points peuvent plaire, avec ce kit plutôt destiné aux débutants, mais pour des watercoolers expérimentés le choix des matériaux (aluminium, plastique, etc...) et les nuisances sonores engendrées déplairont... Enfin, la petite touche tuning aura de quoi attirer les regards des curieux :-p

Les Plus

Les Moins

- Les performances
- Facile à monter
- Alarmes niveau du réservoir
- Les bagues de serrage
- Le ventilateur pour MOSFETs
- La touche jacky
- Fixation rapide du waterblock

 

- Le bruit des ventilateurs à vitesse maximale
- Notice non illustrée en français
- La longueur du tube
- Les embouts non interchangeables

 

Notre verdict :

1+1 =

 

 

twitter Facebook

Copyright © 2002-2011 www.ADNPC.net & Avadeo - Propriété de leurs auteurs respectifs - Page générée en 0,053s (11) - 34 connectés dont 0 membre

Recherches - Commentaires - Newsletter - Plan du site - A propos - Mentions légales - Contact

Actualité informatique - DLL - DLL pour Vista - Achats sur Internet